Exposé Mycologique présenté à la SMSGL
le 26 avril 2013
Récoltes de l’année 2012 François Lopez


Neournula Pouchetii :
en mars à Messimy dans la mousse, sous cèdres Ascomycète semi- hypogée, petit ballon s’ouvrant en étoile. Pseudostipe lacuneux muni de nombreux rhizoïdes blancs. Espèce rare à rechercher dès la fin de l’hiver.

Schizopora paradoxa :
Mts du Lyonnais sous feuillus, sur branche au sol. Plaques résupinées de 10 à 20 cm. Surface hyméniale formée de pores étirés parfois irpicoïdes formant un labyrinthe. Espèce très courante.

Entoloma clypeatum fo. pallidogriseum.
Sous rosacées (prunelliers). Sosie blanc à crème pâle de clypeatum. Champignon fidèle a ses stations. N’apparaît pas chaque année.

Auricularia auricula-judae :
Mts du Lyonnais sur sureau. Basidiomycète gélatineux, lignicole. Hyménium lisse à plissé. Champignon reviviscent. Déconseillé à la consommation.

Gymnopus ocior = Collybia ocior.
Mts du Lyonnais, sous prunelliers. Espèce du groupe gymnopus dryophillus.

Amanita battarae :
Mts du Lyonnais, sous chênes, 1 à 3 exemplaires isolés poussant chaque année en début d’été. Chapeau zoné, lubrifié, sans restes de voile. A comparer avec amanita umbrinolutea, poussant sous conifères de montagne, à volve plus ochracée.

Cantharellus pallens : Pilat = Cantharellus subpruinosus (Eyssartier, Buick).
Mts du Lyonnais sous chênes et charmes. Espèce précoce (mai). Champignon massif, couvert d’une pruine blanche au début, se tâchant au frottement. Chanterelle la plus courante.

Lactarius camphoratus :
Mts du Lyonnais, sous chênes, dès juin. Petite espèce de 1 à 3cm, brun rouge clair ou sombre. Lait abondant, blanc, immuable. Goût désagréable. Odeur caractéristique dite de chicorée. Très courant.

Stropharia semiglobata :
Mt Mezenc sur crottes sèches. Chapeau 2 à 4 cm, globuleux, visqueux. Sporée noire violetée.

.

Clathrus archeri :
Mts du Lyonnais dans une coupe de charmes, autour des souches en très grand nombre. Phallacée caracréristique par ses tentacules visqueux rose rougeâtre, recouverts d’un mucus noirâtre contenant les spores, adorés par les mouches. Odeur cadavérique.

Psathyrella candoleana
Mts du Lyonnais, sous carpinus, sur débris ligneux. Espèce commune, en troupe, caractérisée par son voile débordant du chapeau. Très hygrophane. Sporée noire. Détermination à confirmer par les caractères microscopiques.

Tremella mesenterica : Mts du Lyonnais, sur branches mortes de charme. Espèce foliacée, visqueuse, reviviscente ; Hétérobasidiomycète. Espèce courante.

Russula grisea :
Mts du Lyonnais, sous feuillus. Espèce polychrome : gris, bleu lilas parfois crème ou olivâtre. Sporée crème ; saveur douce, un peu piquante dans les lames. Fe orangé, Gaiac bleu. Groupe très complexe.

Russula ionochlora :
Mts du Lyonnais, sous chênes ; chapeau typiquement gris violet à vert amande.

Russula laurocerasi :
Mts du Lyonnais, sous charmes et chênes. Espèce précoce, dès juin.Espèce caractérisée par son chapeau bombé au début, s’étalant, sa marge cannelée et surtout son odeur d’amandes amères. Sporée crème clair.

Russula virescens :
Mts du lyonnais, chênes, charmes, juin juillet. Comestible parfois recherché. Revêtement couleur amande, se fendillant. Stipe court, appointi. Saveur agréable. Sporée crème claire.

Xerocomus pulverulentus :
Mts du Lyonnais, chênes, charmes, sur un talus peu herbeux. Aspect de Xerocomus subtomentosus. Détermination aisée grâce à son bleuissement très rapide et intense à la coupe. Stipe sans réseau. Peu courant.

PAGE SUIVANTE