Petit glossaire des structures microscopiques

Cet article regroupe les différentes structures que l’on peut observer au microscope. Pour chaque structure, une description est établie, avec son rôle dans le sujet observé, avec des clichés caractéristiques pour mieux les identifier. Les éléments sont présentés dans l’ordre alphabétique et des liens éventuels renvoient vers un article détaillant plus finement la structure présentée.

Asque – Baside

Asque

Otidea abitetina, dans du rouge congo Gr X 200

Les asques sont des organes qui contiennent les spores. Lorsque celles-ci sont à maturité, elles libèrent les spores. Les asques s’observent uniquement chez les ascomycètes, d’où leur nom. Une autre classe de champignons porte le nom de basidiomycète, car les organes producteurs des spores sont les basides.

Le nombre de spores dans les asques dépend de l’espèce observée. Beaucoup d’ascomycètes ont des asques contenant 8 spores. On parle alors d’asques octosporées. les asques sont fermées par un opercule et c’est à leur ouverture que les spores seront libérées.

Baside

Ce sont les structures qui produisent les spores dans le groupe des basidiomycètes.
Elles présentent généralement une forme arrondie plus ou moins longue, terminée par des pointes appelées stérigmates.

Sur ces stérigmates sont produites les spores. Les basides qui ont quatre stérigmates, produisent quatre spores. On parle alors de basides tétrasporiques.

D’autres espèces ont des basides dont le nombre de stérigmates varie de 1 à 8.

Lactarius salmonicolor, rouge congo, Gr. X400
Agrocybe vervacti, dans du rouge congo Gr X1000

Les spores sont accrochées aux stérigmates par un apicule. Si l’on observe la présence d’un apicule sur la spore, on en conclut qu’il s’agit d’un basidiomycète, mais les apicules ne sont pas toujours visibles.

Vues : 11